Du lundi au samedi de 9 h à 19 h 06.88.99.35.46 - 09.87.45.65.15

 

L’élagage en Ardèche

L’élagage est l’action d’orienter ou de limiter le développement d’un arbre. On appelle généralement l’élagage : l’arboriculture ornementale.

On distingue l’élagage sylvicole, l’élagage fruitier et l’élagage ornemental.

L’élagage sylvicole

Pratiqué sur les arbres destinés à la production de bois d’œuvre, l’élagage sylvicole consiste à couper des branches afin d’obtenir le moins de rameaux possible. A chaque nouvelle branche des nœuds se forment ce qui impact la qualité des bois d’œuvres.

Pour préserver la qualité commerciale de l’arbre l’élagueur doit donc sectionner des branches et parfois éhouper la partie sommitale.

L’élagage fruitier

Pour améliorer la production des arbres fruitiers : il faut les tailler. Trop développé, un arbre fruitier produira peu de fruits et beaucoup de bois. Trop tailler : l’arbre risque de s’épuiser et de tomber malade (trop de sève est affecté à la production de fruits).

La taille fruitière est donc un équilibre entre l’optimisation de la production de fruits et la préservation de la bonne santé de l’arbre.

L’élagueur doit également veiller à respecter la maturité de l’arbre. Un arbre jeune ne doit pas subir de nombreuses coupes au risque de retarder son développement.

L’élagage ornemental

L’élagage ornemental consiste à adapter l’arbre à son environnement : L’arboriste doit concilier l’esthétique de l’arbre au contrainte extérieur (fils électrique, toit de maison,…).

La période la plus favorable pour tailler est celle du repos végétatif : généralement entre novembre et fin mars. La taille des conifères peut en revanche se faire toute l’année.


 

Abattage & démontage d’un arbre en Ardèche

Première étape : le démontage

Pour démonter un arbre on cherche à orienter correctement sa chute en modifiant son centre de gravité. Cela permet de supprimer tous les risques d’accident lié à l’environnement extérieur (ligne électrique, maison, voiture,…) lors de la chute.

En effet, rare sont les cas où l’on dispose d’un espace suffisant pour abattre directement un arbre par le pied. Il faut donc couper la totalité ou une partie de sa couronne afin de l’abattre.

Méthodes de démontage :

On utilise plusieurs techniques de démontage en fonction des caractéristiques de l’arbre et de son environnement.

La coupe partielle : Il s’agit de dégager toutes les branches qui vont générer un risque lors de la chute de l’arbre.

Le démontage complet : Lorsqu’il n’y’a pas de place pour abattre un arbre on n’a d’autre choix que de procéder à sa découpe par section : du haut de l’arbre jusqu’à son pied. Grace à un système de cordage on orientera la chute des branches pour éviter tout incident.

Dessouchage et nettoyage du périmètre de coupe

Le dessouchage est l’étape finale de l’abattage d’un arbre.

Le dessouchage consiste à enlever la souche d’un arbre et l’ensemble de ses racines.

Pour extraire une souche il faut l’extraire hors de terre : on utilisera des tracteurs, des treuils ou tire forts pour effectuer cette opération

Divers produits chimiques (chlorate de soude, sulfate d’ammonium…) permettent aussi de dévitaliser les souches pour permettre leur décomposition naturel.

Enfin, on procéde au nettoyage du site :

Les branches ou les tronçons présentant une valeur en tant que bois d’œuvre ou de bois de chauffe sont débiter en fonction de leurs utilisations futures : le plus souvent en grume de 1 à 2 mètre, ou en buche fendu pour le bois de chauffe

Les plus petites branches seront broyées à l’aide d’un broyeur ce qui permet de diviser par dix le volume des déchets ! Le broyat obtenu pourra être recyclé pour servir de compost ou évacuer vers une plateforme de recyclage des déchets verts.
Le site sera ensuite entièrement nettoyé à l’aide d’outil mécanique (souffleur, râteaux, tracteur)!

Sécurité et équipements :

L’élagueur travaille en hauteur et avec une tronçonneuse. Ce travail est donc à risque !

Plusieurs équipements permettent de minimiser les risques liés à cette activité : casque, vêtements anti-coupures, harnais…

Trois techniques sont également mises en œuvre pour maximiser la sécurité :

La rétention des branches par système de corde et de poulie pour stoppés ou orienter les branches dans leur chute
Les tyroliennes : pour acheminer les billots à un endroits précis.

Par grue : Les branches sont attachées à une grue.

 

Méta : travaux d’élagage en Ardèche – élagage ardeche – débrousssaillage ardeche- arboriste – élagueur ardeche – grimpeur – abattage ardèche- élagueurs – elagage ardèche – elagueur – entreprise – débroussaillage – Aubenas